Laser pigmentaire (taches et détatouage)

 

La technique

Le laser agit par un mécanisme photo-acoustique qui disperse les particules de pigments incluses dans le derme ; ce peut être de la mélanine (pigment naturel de la peau) des pigments de couleurs (bleu, noir, vert, jaune, rouge) utilisés dans le tatouage ou le maquillage permanent.

 

Les principaux lasers utilisés :


 - Le Laser Qswitched 532 nm
 - Le Laser Qswitched 1064 nm
 - Le Laser Alexandrite court pulse 755 nm
 - Le laser Fraxel (1927 nm au Thullium) permet une élimination des débris mélanocytaires.

Taches brunes : avant / après laser (Montpellier)

Taches brunes : avant / après

Les indications

Les indications médicales : les taches café au lait, les naevus pigmentaires congénitaux.

Suppression d'un naevus au laser avant / après 3 ans (Montpellier)

Traitement d'un naevus d’Ota au laser QS 532 nm avant / après 3 ans

Suppression d'un naevus au laser avant / après 11 ans (Montpellier)

Traitement d'un naevus d’Ota au laser QS 532 nm avant / après 6 ans

Les indications esthétiques : le mélasma, les lentigo actiniques, le détatouage des tatouages amateurs ou professionnels, rituels ou accidentels (goudron).

Tatouages : avant / après

Tatouages : avant / après traitement au laser

Détatouage au laser Q switched 1064 nm

Détatouage laser à Montpellier par le Dr Bousquet

Avant, patiente ayant subi une exérèse d’une partie de son tatouage

Contrôle à 3 ans, il ne persiste que la cicatrice

Détatouage rituel au laser

Détatouage rituel au laser 1064nm avant / après 3 séances

Détatouage des sourcils dermopigmentés au laser

Détatouage des sourcils au laser QS 1064 nm avant / après 3 séances

La séance

Une anesthésie locale, par crème appliquée une heure avant sous pansement occlusif, est conseillée (attention: risque d’allergie au produit anesthésique).
Lors de la séance, les impacts de laser sont ressentis comme une sensation de tirs d’élastiques. Immédiatement après la séance on observe des spots blancs puis un léger saignement punctiforme Une crème apaisante est appliquée en fin de séance et un écran teinté.

 

La toilette est conseillée tous les jours sans geste agressif sur rajouté (pas de gommage, pas de chaleur excessive : sauna, hammam, pas de bain en piscine). L’exposition solaire est déconseillée pendant un mois.

 

Une crème cicatrisante est appliquée matin et soir pendant 8 à 15 jours sur les petites croûtes qui se sont formées.

 

Le « blanchiment» se fait progressivement.

 

Il est nécessaire de faire plusieurs séances avec un intervalle de 2 mois entre chaque passage sur la même zone, pour ne pas avoir de trouble de la coloration de la peau (tâches blanches).

 

Pour un tatouage, le nombre total de passage est de 2 à 5 en moyenne. Il est cependant difficile de prévoir le nombre total de séances principalement en cas de tatouage fait par un professionnel avec retouches.

 

Les contre-indications

Lors de la première consultation, votre dermatologue dépiste les lésions de la peau qui peuvent contre indiquer le laser.

 

La grossesse est une contre indication au traitement (principe de précaution).

 

La prise de certains médicaments comme l’isotrétinoïne pour l’acné sévère contre indique le traitement.

 

Les résultats

L’éclaircissement du tatouage se fait progressivement. On peut comparer l’action des lasers pigmentaires à un pic à glace qui attaque un bloc de glace.

 

Bien que le laser pigmentaire soit reconnu comme efficace et sans risque pour la peau, dans certaines couleurs (vert ou jaune) aucune garantie ne peut être donnée d’un résultat total et parfait.

Détatouage d'un eye liner au laser Q Switched 1064 nm avant et après 7 séances

Détatouage d'un eye liner au laser Q Switched 1064 nm avant et après 7 séances

Les effets secondaires

Une pigmentation brune réactionnelle peut apparaître en cas d’exposition solaire précoce ; cette hyperpigmentation disparaît en 3 à 6 mois.

 

Une décoloration de la peau peut survenir en cas de séances trop rapprochées (moins de 2 mois).

 

Les précautions

Le laser pigmentaire déclenche une inflammation pendant 3 à 4 semaines : la forte exposition solaire est donc contre indiquée (ski, plage). L’application d’un écran est obligatoire pour limiter l’exposition de la zone aux UV dans les zones exposées à la lumière.


L’absence de cotation de certains actes médicaux à la nomenclature de la Sécurité Sociale vous sera précisée par votre médecin lors de la première consultation.

 

Cette fiche d’information vous est remise par votre dermatologue qui est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.