Prise en charge de la silhouette (généralités)

Ultrasons focalisés, Cryolipolyse, Radiofréquence

La prise en charge de la silhouette ou body contouring prend une place sans cesse croissante. La cellulite, les surcharges graisseuses modérées et le relâchement sont traités efficacement par les lasers et technologies apparentées telles que les ultrasons, la cryolipolyse et la radiofréquence.
De nombreuses machines sont proposées et  chacune a une indication bien précise.
Les techniques chirurgicales sont désormais réservées aux surcharges graisseuses importantes.

Le vieillissement du corps s’accompagne de façon physiologique d’une modification de la peau et des plans profonds avec une perte d’élasticité, des rides, un relâchement, le développement de la cellulite et de surcharges graisseuses localisées.

Traitement du relâchement du ventre par Radiofréquence avant / après

Rajeunissement du ventre par Radiofréquence Velashape avant / après 9 séances

Les lasers et la radiofréquence

L’application d’une source de chaleur à la surface de la peau induit une dénaturation du collagène et un processus de néo collagénèse.
L’épaisseur de la peau du corps impose d’utiliser des lasers infrarouges et proches infrarouges, dont la longueur d’ondes est plus élevée et donc la pénétration plus profonde. Pour plus d’efficacité, ils sont associés dans de nombreux appareils à une aspiration de la peau (palpé–roulé) et à la radiofréquence. La Radiofréquence est une énergie électromagnétique qui n’est arrêtée absorbée par aucun chromophore et produit également une quantité de chaleur dépendant de l’intensité du courant, du temps et de l’impédance des tissus. Elle permet de descendre dans les plans profonds. Les 2 principaux facteurs conditionnant l’efficacité du traitement sont le pic de température atteint et sa durée. De nombreux appareils sont commercialisés ; leur association dans le temps et les programmes de traitement selon les zones du corps, sont désormais bien codifiés.

Traitement du relâchement de la peau des bras

Traitement du relâchement de la peau des bras au laser Co2 fractionné avant / après 2 séances

Les indications

Lasers et Radiofréquence ciblent la peau, épiderme, derme et hypoderme. Selon les zones du corps, il faut faire la part de l’hyperlaxité, des rides, de la cellulite, du relâchement musculaire, de la surcharge graisseuse et de la turgescence veineuse qui peuvent être associés. Les principales zones traitées sont le décolleté, les mains, les bras, les cuisses. La séance doit permettre d’obtenir un chauffage suffisant d’un volume de tissu cutané et sous-cutané, condition indispensable à l’obtention de résultats.
Les effets secondaires sont limités à un érythème de quelques heures.
Le nombre de séances varie  de 3 séances à 10  séances ou plus selon l’ancienneté et l’importance des signes.

Photo avant / après remodelage des fesses par Radiofréquence

Remodelage des fessiers par Radiofréquence avant / après 5 séances

La surcharge graisseuse n’est pas une indication de ces techniques qui restent superficielles. L’augmentation de température induit une « purge » des adipocytes sans obtenir de destruction durable. On obtient une diminution significative des irrégularités de surface et une amélioration de la texture et de la laxité de la peau en 3 à 6 mois et un affinement de la zone traitée.

Ces traitements sont toujours à associer à une hygiène alimentaire et à une activité physique indispensables pour consolider les résultats dans le temps.

L’évaluation de nos traitements par l’échographie de haute résolution a montré une densification du derme profond. La résonance magnétique nucléaire est également une technique prometteuse pour évaluer l’efficacité de nos appareils.

Les ultrasons focalisés

Inspirés des techniques de destruction des calculs de l’appareil urinaire, les ultrasons médicaux de haute intensité sont focalisés sur la zone adipeuse à traiter. Quelle que soit la technique utilisée, le principe consiste à détruire les cellules adipeuses et libérer les lipides qui seront ensuite éliminés par le foie. La technique est sans danger car elle reproduit un mécanisme physiologique de libération des lipides par les adipocytes comme lors d’un régime restrictif. La culotte de cheval modérée et les bourrelets de la ceinture abdominale (poignées d’amour, petit ventre) sont des indications de choix, tandis que la grossesse et les affections hépatiques, les hyperlipidémies non contrôlées, le matériel prothétique sont des contre‐indications.

Traitement liposonix avant / après : poignées d'amour homme

LIPOSONIX avant / après 2 séances

Les ultrasons focalisés provoquent une élimination des cellules et donc l’apoptose (mort) des adipocytes. Il existe 2 catégories d’ultrasons focalisés : les ultrasons de haute intensité, à effet thermique (Liposonix) et les ultrasons de plus faible intensité (Ultrashape) qui  agissent par des phénomènes vibratoires. L’avantage des premiers est d’induire un raffermissement de la peau en même temps que la lyse adipocytaire.
En pratique, le nombre de séances varie selon l’importance de la surcharge graisseuse de 1 à 3 séances espacées de 15 jours.
La surcharge graisseuse doit être modérée : en cas de surcharge graisseuse importante, cela ne remplace pas l’indication d’une liposuccion chirurgicale.
Ce n’est pas le traitement de l’obésité.

Photo traitement liposonix avant / après

LIPOSONIX avant / après 1 séance

Cryolipolyse

La Cryolipolyse fait partie des techniques actuellement disponibles pour améliorer la silhouette encore appelées encore “bodyshaping”.

Poignées d'amour traitées par cryolipolyse

Photo avant / après de traitement des poignées d'amour par Cryolipolyse

Technique de fonctionnement de la cryolipolyse

La cryolipolyse a été développée à la suite de l’observation chez les cavalières lorsqu’elles étaient exposées pendant l’hiver au froid, d’une inflammation de la peau des cuisses suivie d’une  diminution de diamètre. Le froid provoque une inflammation du tissu adipeux (c’est à dire le tissu graisseux) responsable de sa fonte par mort des cellules graisseuses (adipocytes).


Il s’agit d’une technique qui provoque la lipolyse c’est à dire l’élimination du contenu des adipocytes : les acides gras sont libérés dans la circulation veino-lymphatique et éliminés de la même façon qu’un repas, dans le tube digestif.

Schéma des effets de la cryolipolyse

Indications de traitement par cryolipolyse

En une à 3 séances de 40 à 50 minutes, selon les zones et les appareils, il est possible de diminuer de façon nette les bourrelets graisseux localisés sous le nombril, les poignées d’amour et la région sous fessière.


Les résultats surviennent en moyenne 2 à 3 mois après la ou les séances. Il ne s’agit pas du traitement du surpoids mais des surcharges graisseuses localisées chez des patients de poids normal.
En cas de surcharges graisseuses importantes, la liposuccion habituelle, chirurgicale, garde toutes ses indications.

Les précautions à suivre

Les troubles de la coagulation, l’allergie et l’urticaire au froid, les hyperlipidémies non contrôlées, la grossesse, les ventres cicatricels avec cicatrices fibreuses profondes sont des contre-indications aux traitements par cryolipolyse.
Votre dermatologue, après un interrogatoire et un examen précis, déterminera si vous pouvez bénéficier du traitement par cryolipolyse.
 

La séance de cryolipolyse

La ou les pièces à main sont appliquées sur la zone à traiter. Le froid et l’aspiration sont appliqués simultanément et progressivement. La pression négative est légèrement douloureuse mais le froid réalise une sorte d’anesthésie et atténue la sensation de douleur qui reste très légère. La temperature est abaissée jusqu’à -4 à -5 degré Celsius et maintenue pendant 40 à 50 minutes.

Les effets secondaire de la cryolipolyse

Immédiatement après la séance, la peau est rosée et légèrement gonflée. Dans les jours qui suivent, la palpation des zones traitées peut être sensible et quelques ecchymoses peuvent se former.

Des brûlures par le froid, exceptionnelles ont été décrites : elles sont liées à un mauvais paramétrage ou à un défaut technique.
Il est essentiel d’appliquer un tissu de protection entre la peau et la pièce à main.

En cas de peau relâchée ou de cellulite associées, d’autres techniques telles que la radiofréquence ou les lasers peuvent être associées dans un second temps.
Certains appareils désormais, délivrent, dans la même séance du laser et ou des ultrasons afin d’améliorer l’élasticité cutanée et les résultats.

Les zones traitées sont de faible volume et il n’y a pas d’augmentation des lipides dans le sang.

A distance, il est essentiel de maintenir son poids et d’avoir une activité physique régulière afin d’obtenir des résultats durables dans le temps.

Les récidives sont possibles.