Couperose et varicosités

 

Il existe plusieurs types de lésions vasculaires : la couperose ou rosacée (plusieurs stades), les varicosités des membres inférieurs et les angiomes sont les plus connus. Les lasers vasculaires sont nombreux et chacun a une spécificité d’action.

Couperose et varicosités

La technique

Les impacts de laser vont provoquer une coagulation des vaisseaux avec ou sans altération de leur paroi qui peut se rompre, si la montée en température est brutale (purpura). La longueur d’ondes sélectionnée a pour cible prioritaire le pigment rouge : l’oxyhémoglobine présente dans les vaisseaux.
La zone rouge est balayée par le faisceau laser. Un système de refroidissement de l’épiderme permet d’éviter la formation de croûtes et de diminuer la douleur.
Les différents lasers utilisés:


 - Le Laser à Colorant pulsé (LCP 595nm) en mode thermique avec des suites à type de rougeurs et de léger gonflement pendant 2 à 3 jours ; en mode avec photo thermolyse, avec rupture des capillaires et présence d’un purpura pendant 10 à 15 jours, plus rapidement efficace (moins de séances).
 - Le Laser KTP (535 nm).
 - Le Laser Nd: YAG long pulse plutôt utilisé pour les varicosités des membres inférieurs.
 - La Lumière Intense Pulsée ou Lampe Flash, moins sélective du fait des multiples longueurs d’ondes.

La technique

La séance

La séance dure 10 à 20 minutes et ne nécessite une anesthésie que pour les angiomes chez les enfants.

La séance

Les indications

Le laser a une efficacité démontrée depuis plus de 15 ans sur la couperose, l’érythrose (rougeurs diffuses) et les angiomes (taches de vin). Ce laser élimine également les varicosités de petit diamètre (inférieur à 3 mm) en complément des autres techniques (scléroses ou stripping)…

Les indications

Les résultats

Il faut plusieurs séances (de 2 à 5 séances espacées de 4 à 6 semaines) pour traiter une couperose ou des varicosités. Les lésions profondes comme certains angiomes nécessitent un nombre de séances plus important.
Pour éviter les récidives, il est indispensable d’éviter les facteurs aggravants tels que les expositions solaires en particulier. Après 2 à 3 ans, des séances d’entretien sont conseillées.

Les résultats

Les contraintes et les effets secondaires

Le système de refroidissement de l’épiderme évite la formation de croûtes qui sont exceptionnelles.
Pour le visage, on observe en fin de séance une rougeur et dans les jours qui suivent un œdème pendant 2 à 3 jours en moyenne. Chez quelques patients, l’œdème des paupières peut être important. La survenue d’un purpura est fonction du type de laser et des paramètres utilisés: elle vous sera indiquée par votre médecin.
Le maquillage est autorisé le jour même et la protection solaire indispensable pendant 1 mois.

 

Il est indispensable de ne pas être bronzée avant la séance (compétition avec la mélanine pour les LCP, le KTP et la Lampe Flash).
Il est préférable de réaliser les séances en dehors de toute exposition solaire (pas de ski, pas de plage dans le mois qui suit) sous peine de voir se développer des taches brunes (qui régresseraient en 3 mois…).

 

Pour les varicosités des membres inférieurs, l’énergie est plus importante: on observe des rougeurs pendant 10 à 15 jours. L’exposition solaire est à éviter dans le mois qui suit. Le port de bas de contention n° I est conseillé pendant 10 à 15 jours.


L’absence de cotation de certains actes médicaux à la nomenclature de la Sécurité Sociale vous sera précisée par votre médecin lors de la première consultation.

 

Cette fiche d’information vous est remise par votre dermatologue qui est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions